dépêche

dépêche

dépêche [ depɛʃ ] n. f.
• 1671; « lettre patente » 1464; de dépêcher
1Lettre concernant les affaires publiques. Une dépêche diplomatique.
2Communication transmise par voie rapide. avis, lettre, message, missive. Anciens porteurs de dépêches. courrier, estafette. Dépêche chiffrée. (1800) Dépêche télégraphique, et absolt dépêche. câble, câblogramme, télégramme, télex. « quand je reçois une dépêche, je ne peux pas l'ouvrir sans un frisson de terreur » (A. Daudet). Dépêche d'agence. Dépêche qui tombe sur le téléscripteur.

dépêche nom féminin Correspondance officielle concernant les affaires publiques : Dépêche diplomatique. Communication transmise par des moyens techniques rapides ; synonyme fréquent de télégramme. Information brève émanant d'une agence de presse ou d'un correspondant, transmise aux organes de presse. Sacs postaux scellés, que les bureaux échangent entre eux, contenant les envois urgents.

dépêche
n. f.
d1./d Correspondance officielle concernant les affaires publiques. Une dépêche diplomatique, ministérielle.
d2./d Vieilli Télégramme.
d3./d (Titre de certains journaux.) La Dépêche du Midi.

⇒DÉPÊCHE, subst. fém.
A.— Vx. Action de dépêcher quelqu'un vers quelqu'un (cf. dépêcher A). Envoyer qqn en dépêche. Je rencontrai un jour un courrier que j'avais connu à l'armée, et qui arrivait d'Espagne, où il avait été envoyé en dépêche par le gouvernement (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 214).
B.— Correspondance officielle transmise ou reçue par un personnage public. Les dépêches d'un ambassadeur, d'un ministre :
1. Le préfet fut bien étonné quand, à onze heures trois quarts, son huissier vint lui dire que M. le maître des requêtes n'avait pas remis de dépêches pour Paris.
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 3, 1836, p. 95.
HIST. La Dépêche d'Ems. Le coup de la dépêche d'Ems suppose la complicité enthousiaste d'une presse nombreuse et docile (MAURRAS, Avenir intellig., 1905, p. 82).
SYNT. Informer qqn par dépêche; adresser, envoyer, transmettre une dépêche; le conseil des dépêches; un porteur de dépêches.
Vieilli, au plur. ,,Lettres que les négociants et les banquiers écrivent, chaque ordinaire, à leurs correspondants`` (Ac. 1835, 1878).
C.— Information, communication le plus souvent brève, transmise par les moyens techniques les plus rapides. Dépêche télégraphique ou absol. dépêche :
2. ... qu'on correspondît pour un rien par pneu ou par dépêche, comme si on voulait, par la rapidité de cette communication, regagner les cent ans de retard qu'on avait par la naissance, etc.
MONTHERLANT, Les Célibataires, 1934, p. 771.
JOURN. Dépêche de presse, dépêche d'agence. P. méton. Le contenu, l'information transmise. La Dépêche du midi :
3. On lui a offert, ici, en 17, un modeste emploi de journaliste dans une feuille du cru. Son principal travail consiste à mettre en français les dépêches d'agence.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, La Douceur de vivre, 1939, p. 90.
P. ext. [Le plus souvent au plur., vocab. des Postes] Ensemble du courrier postal. Sac de dépêches, service des dépêches, expédition des dépêches. Ce calcul de l'administration assimilant les transports des dépêches et des agents de la poste à des transports ordinaires (PRADELLE, Serv. P.T.T. France, 1903, p. 177).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. depesche; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1464, 19 juin « lettre patente » (Arrêt du conseil contenant institution de la poste aux chevaux et aux lettres ds Rec. gén. des anc. lois fr., éd. Isambert, Jourdan, Decrusy, t. 10, p. 488 : Porteront aussi lesdits maîtres coureurs toutes dépêches et lettres de sa majesté qui leur seront envoyées de sa part et des gouverneurs); fin XVe s. « lettre » (PH. DE COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 2, p. 195 : Finablement, ladicte lettre leur fut baillée, et n'eurent autre despêche qui fust de grant substance); spéc. 1671 « lettre concernant les affaires publiques » (POMEY); 1690 « communication transmise par voie rapide » (FUR.); 1800, 23 mai dépêche télégraphique (cité ds BRUNOT t. 9, p. 949, note 3). Déverbal de dépêcher. Fréq. abs. littér. :1 137. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 465, b) 1 611; XXe s. : a) 2 502, b) 1 216. Bbg. BOULAN 1934, p. 70.

dépêche [depɛʃ] n. f.
ÉTYM. 1464, « lettre patente »; de dépêcher.
1 (1671). Lettre concernant les affaires publiques. || Une dépêche diplomatique. || La dépêche d'Ems.Dépêche en clair, chiffrée.
1 Il a bien des affaires, à cause des dépêches qu'il faut écrire partout, et à cause de la guerre.
Mme de Sévigné, Lettres, 123, in Littré.
2 (…) il m'emmène à son ambassade, et m'établit courrier de dépêches.
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, I, 2.
2 (1690). Communication officielle ou privée transmise par voie rapide. Avis, correspondance, lettre, message, missive. || Conseil des dépêches. || Service des dépêches. || Sac de dépêches. || Anciens porteurs de dépêches. Courrier, estafette. || Intercepter une dépêche. || Distribution à domicile des dépêches. Factage.(1800). || Dépêche télégraphique, et, absolt, dépêche. Câble, câblogramme, pneumatique, télégramme, télex.
2.1 — Mon Dieu ! murmura la comtesse, pourvu que ce ne soit pas une mauvaise nouvelle !
Elle frissonnait encore de cette terreur que laisse si longtemps en nous la mort d'un être aimé trouvée dans une dépêche. Elle ne pouvait maintenant déchirer la bande collée pour ouvrir le petit papier bleu, sans sentir trembler ses doigts et s'émouvoir son âme, et croire que de ces plis si longs à défaire allait sortir un chagrin qui ferait de nouveau couler ses larmes.
Maupassant, Fort comme la mort, p. 176.
3 (…) eh bien, encore aujourd'hui, quand je reçois une dépêche, je ne peux pas l'ouvrir sans un frisson de terreur.
Alphonse Daudet, le Petit Chose, I, III, p. 35.
4 La dépêche de Clotilde, reçue à un moment où elle n'était pas vaillante, lui avait causé un premier choc (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 193.
Dépêche militaire.
5 Dix jours après l'arrivée du renfort, le planton au poste de T. S. F. apporta une dépêche chiffrée au commandant Luis Weller.
P. Mac Orlan, la Bandera, XIII, p. 154.
Dépêche de presse, d'agence. || Cette dépêche vient de tomber. || Bureau, salle des dépêches (d'un journal).Par métonymie. L'information elle-même.
6 On lui a offert, ici, en 17, un modeste emploi de journaliste dans une feuille du cru. Son principal travail consiste à mettre en français les dépêches d'agence.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, La douceur de vivre, 1939, p. 90.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dépêche — DÉPÊCHE. s. f. Lettre concernant les affaires publiques. Les dépêches des Ambassadeurs. Le Roi a ordonné à l Ambassadeur par sa dépêche contre signée du Secrétaire d État.... Il a reçu sa dépéche. Sa dépêche portoit que... Il a fait un paquet de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dépêché — dépêché, ée (dé pê ché, chée) part. passé. 1°   Fait hâtivement. Ses affaires dépêchées, il sortit.    Un dîner dépêché, mangé vite. 2°   Expédié, envoyé. Une nouvelle dépêchée par le télégraphe. •   Un courrier dépêché porte cette nouvelle,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • depeche — a dispatch, from Fr. dépêche (15c.), from dépêcher to dispatch, from O.Fr. despeechier, from des + stem of empeechier to hinder (see IMPEACH (Cf. impeach)). Not directly related to dispatch …   Etymology dictionary

  • dépêche — index dispatch (promptness) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • depeche — Depeche, Depecher, Depesché, voyez Despescher …   Thresor de la langue françoyse

  • dépêche — /dā peshˈ/ (French) noun Dispatch, message …   Useful english dictionary

  • dépêche — (dé pê ch ) s. f. 1°   Lettre concernant les affaires publiques. Une dépêche du gouvernement. •   Il a bien des affaires, à cause des dépêches qu il faut écrire partout, et à cause de la guerre, SÉV. 123. •   Le comte de Creutz, qui dans un coin… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Dépêche — La Dépêche Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La Dépêche est le titre de plusieurs journaux : La Dépêche (Algérie), hebdomadaire généraliste algérien La Dépêche du Midi, quotidien… …   Wikipédia en Français

  • DÉPÊCHE — n. f. Communication officielle ou privée transmise par voie plus ou moins rapide. Service des dépêches. Sac de dépêches. Dépêche télégraphique, ou absolument Dépêche, Communication transmise par voie télégraphique. Dépêche par avion. Dépêche… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • DÉPÊCHE — s. f. Lettre concernant les affaires publiques. Il l en informa par une dépêche. Les dépêches d un ministre. Les dépêches des ambassadeurs. Envoyer des dépêches. Porter une dépêche. Il a reçu sa dépêche. Il a fait un paquet de toutes ses dépêches …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”